Nos Actus

L'actualité du GAEC ce sont des nouveaux produits, des événements que nous organisons ou auxquels nous participons, des activités ou des personnes nouvelles, des rencontres, nos actualités quoi !


mai 2021

Mon métier, fromager

Après une formation en agroalimentaire au Casteret et un BAC Pro en alternance avec Le GAEC des Hounts, Romuald est devenu salarié du GAEC en 2003 comme Agent de fabrication des fromages lactiques.

Son envie d'apprendre et sa polyvalence sont allés de pair avec l'envie de développement du GAEC qui en 2012 s'est lancé dans la fabrication d'une nouvelle gamme de produits : les fromages à pâtes pressées.

Pour se spécialiser dans cette fabrication nouvelle, Romuald est allé faire deux formations et a ainsi compléter son cursus. Avec l'appui technique de Christophe et Delphine, les responsables de la fromagerie, les fromages à pâtes pressées sont donc aujourd'hui essentiellement confiés aux mains expertes de Romuald.

De la tome de chèvre à la raclette ce ne sont pas moins de 300 fromages par mois qui sortent affinés de la cave du GAEC.

 

Romuald aime "travailler avec le vivant" et relever les challenges de cette entreprise toujours en recherche de nouveaux défis, mais ce qu'il aime surtout - comme nous- c'est le goût de ses fromages.

 

Il nous explique les étapes de la fabrication d’un fromage à pâte pressée :

 

La maturation :

On fait chauffer le lait avec les ferments lactiques et les ferments d’affinage.

 

Le caillage :

On y ajoute de la présure, une enzyme naturelle animale ou végétale et on obtient le caillé.

 

 

Le décaillage :

On découpe, on fragmente le caillé en petits cubes. Plus les cubes sont petits et moins ils contiennent de petit lait.

 

Le chauffage, l’égouttage et le moulage :

Il permet de retirer le petit lait du caillé en le plaçant dans des moules d’où l’eau s’égoutte. Pour les fromages à pâte pressée, on chauffe et on presse la pâte pour accélérer son égouttage.

L’affinage ou le travail en cave :

À la suite du démoulage, le fromage est placé en phase d’affinage, dans une cave. Les conditions régnant dans la cave, dont le degré d’humidité et la température ambiante variant entre 8 °C et 16 °C, sont déterminantes pour la qualité du produit fini. C’est lors de cette étape que se développent et s’uniformisent la texture, la croûte, la couleur et le goût d’un fromage.

 

Le soin en cave :

On frotte d’abord les tomes les plus vieilles pour que les résidus de croûte favorisent l’affinage des fromages plus jeunes, l’affinage dure de 2 à 3 mois minimum

 

 

La dégustation :

Pour cette étape, nul besoin d’être expert, il suffit d’apprécier !

 

Pour réagir, écrivez-nous via le formulaire de contact sur la page Contactez-nous ou en cliquant là!


avril 2021

Lily, apprentie éleveur

Lily et les salariés, éléveurs du GAEC
Lily et les salariés, éléveurs du GAEC

La ferme des Hounts a l’habitude de prendre des apprentis pour les former aux gestes du métier d'éleveur caprin.

Cette année c’est Lily qui, en alternant théorie au CFAA Piémont Pyrénées à Saint-Gaudens et pratique à la ferme des Hounts, profite des savoirs de son maître d’apprentissage Matthieu Baudriller, éleveur et associé du GAEC des Hounts.

 

Lily, apprentie éléveur
Lily, apprentie éléveur

Le plus de l’apprentissage d’après Matthieu est de pouvoir sur la longueur et sur toutes les saisons accompagner son apprentie et lui apprendre les pratiques du métier autant dans le soin aux animaux, la traite, l’entretien des pâturages que les mises bas.

 

Il est important pour lui de les faire grandir en leur apportant des connaissances dans le respect des bêtes, de l’environnement et de l’agriculture biologique mais aussi de les intégrer aux équipes et à la vie de l’entreprise.

 

Bienvenue à toi Lily qui manie déjà très bien la fourche manuelle et le marteau ! 

Pour réagir, écrivez-nous via le formulaire de contact sur la page Contactez-nous ou en cliquant là!


février 2021

Un lait de vache bio en circuit court

Les vaches d'Emmanuel
Les vaches d'Emmanuel

Le GAEC des Hounts fabrique depuis près de 4 ans du fromage de vache BIO.

Souhaitant s’approvisionner en lait sur un circuit local, il s’est tourné vers Emmanuel, éleveur bovin-lait à Blajan.

 

Avec ses 50 vaches qui pâturent 9 mois dans l’année sur 57 hectares de prairie et une production de 700 à 800 litres de lait BIO par jour, la ferme de la famille Cagnin fournit tout le lait dont le Gaec des Hounts a besoin pour la production de ses « tomes »  de vache, ses « moit’moit’ » ou encore ses « traditions».

 

Grâce à la coopérative BIOLAIT qui favorise le développement de l’Agriculture Biologique et fait le lien entre producteurs et transformateurs.

 

Emmanuel Cagnin et Christophe Oberlé
Emmanuel Cagnin et Christophe Oberlé

Christophe, le fromager de la ferme des Hounts n’a que quelques kilomètres à faire pour venir chercher son lait chez Emmanuel.

 

Pour plus d’informations sur Biolait, premier collecteur de lait BIO en France : https://www.biolait.eu/

Pour réagir, écrivez-nous via le formulaire de contact sur la page Contactez-nous ou en cliquant là!


septembre 2020

un nouveau site pour le gaec des hounts

C’est la rentrée

Il y a un an nous attendions à cette heure la délivrance d’un projet de très longue date, pour lequel nous nous sommes officiellement inscrits deux ans auparavant. Le Label BIO.

Dans cette même période, nous avons sollicité, parce que la période le veut ainsi, des voisins pour nous aider à refondre notre image, notre communication.

Je suis heureux aujourd’hui de vous annoncer la création de notre nouveau site internet : www.les-hounts.fr

C’est grâce à la collaboration de Ludmilla et Tanguy (site et photos) de l’agence COM’iciwww.com-ici.net-ici.net - et de Christian et Sonia, illustrateurs et graphistes - chris-staebler.com - que ce site a été réalisé pour vous, amis, clients et partenaires. Vous y trouverez notre actualités, mais peut-être aussi des réponses à vos interrogations.

Je vous souhaite une bonne rentrée et une belle visite. 

 

Pour réagir, écrivez-nous via le formulaire de contact sur la page Contactez-nous ou en cliquant là!


mars 2020

De la diversification

logo bio ecocert

Avec l’apport du lait de Vache Bio, nous avions de la matière à façonner... et une idée folle de fabriquer des fromages qui accompagnent les saisons ; ainsi est née la première Raclette de Vache Bio d’Escanecrabe. Pour les soirées au coin du feu, après de longues marches en montagne ou dans les forêts du piémont, vous serez réchauffé par sa douceur et son fondant.

Un autre projet pour 2021 serait de fabriquer dans la même idée une pâte filée type Mozzarela Bio pour l’été. 

 

Pour réagir, écrivez-nous via le formulaire de contact sur la page Contactez-nous ou en cliquant là!


Décembre 2019

Maintenant tout   est BIO

Dans les années 2000, avec le renouvellement des équipes et le projet de travailler mieux et plus « proprement », la perspective d’une ferme BIO était ancrée dans nos têtes.

C’était un projet ambitieux pour une exploitation telle que la nôtre, et avant tout il nous fallait avoir une base solide. Le projet commença par ce qu’on appelle l’autonomie alimentaire (c’est-à-dire avoir suffisamment de terres pour nourrir nos animaux). Cette étape franchie, nous avons pris du retard suite à plusieurs années de mauvaises récoltes et s’ensuivirent des difficultés financières. Enfin, avec de la nouvelle matière grise et une sérénité retrouvée nous avons décidé de franchir le pas d’une conversion en 2016 vers quelque chose qu’on touchait déjà du bout des ailes. Et le graal est arrivée en décembre 2019 avec, après 45 ans de travail, notre premier signe de reconnaissance de qualité. Mais rassurez-vous, le Caillaou de 2020 reste le Caillaou de 1974.

Pour réagir, écrivez-nous via le formulaire de contact sur la page Contactez-nous ou en cliquant là!


Septembre 2019

À la recherche de Lait

En 2019, notre exploitation n’a pas réussi à produire tout le lait qu’il nous aurait fallu pour satisfaire notre clientèle.

Dans le même temps, notre ferme a déjà une taille substantielle. Nous avons donc décidé de lancer un appel d’offre pour la production de lait de chèvre BIO. Par là, nous espérons l’installation de nouveaux agriculteurs sur le territoire. Nous souhaiterions que cette ou ces futures exploitations soient parties prenante de notre projet.

De notre côté c’est avec plaisir que nous transmettrions nos compétences et notre savoir-faire tant agricole qu'économique pour pouvoir vivre de notre beau métier d’agriculteur.

Pour réagir, écrivez-nous via le formulaire de contact sur la page Contactez-nous ou en cliquant là!


Retour à nos Articles "Histoire"

 Retour à nos Articles "Nos projets"